Cybersécurité : le risque est souvent entre la chaise et le clavier

Tandis que le président des Etats-Unis Donald Trump prépare un nouveau décret sur la cybersécurité, afin de protéger les infrastructures critiques de son pays, certains s’interrogent sur la sécurité de ses propres communications téléphoniques. En effet, le président utilise son téléphone personnel sous Android, d’un modèle un peu ancien (2012), pour tweeter et passer ses appels. Il rechigne en effet à utiliser le téléphone sécurisé qui lui a été fourni, bien moins pratique pour publier sur les réseaux sociaux.

A la Maison Blanche, comme dans de nombreuses institutions et entreprises, le risque est souvent entre la chaise et le clavier : c’est le fameux PEBKAC syndrom: « Problem Exists Between Keyboard And Chair » …

-> Découvrez le Mastère Spécialisé Cybersécurité et Cyberdéfense

-> Découvrez le Mastère Spécialisé Architecte Réseaux et Cybersécurité