Des Jeux Olympiques sous haute (cyber)surveillance

La sécurité des réseaux et des données ne sont pas étrangers à la réussite des derniers Jeux Olympiques de Rio. Les cyber-attaques se comptent en effet par centaines, voire par milliers contre le système de gestion des Jeux – qui gère plus de 300 000 accréditations – et le système de diffusion des informations, qui fournit les résultats en temps réel aux médias et aux responsables, tous deux mis en place par Atos.

Le Japon, qui accueillera les Jeux Olympiques d’été de 2020, a d’ores et déjà annoncé qu’il allait former 50 000 personnes issues des secteurs, public comme privé, à protéger les systèmes des cyber-attaques. Un budget supplémentaire de 150M€ lié à la sécurité informatique est également prévu.

Les Mastères Spécialisés Architecte Réseaux et Sécurité et CyberSécurité et Cyberdéfense préparent les professionnels à assurer la sécurité informatique de ces événements planétaires.

-> Lire l’article sur BFM Business « JO : comment déjouer les cybermenaces »

-> Découvrir le Mastère Spécialisé Architecte Réseaux et Sécurité