Fuji Xerox
R&D Square de Fuji Xerox, Yokohama (Japon)

Management de l’exploration chez Fuji Xerox

L’histoire d’une longue coopération américano-japonaise

En 1958, l’entreprise de photographie japonaise Fuji Photo Film approche, pour la première fois, le géant américain Rank Xerox afin d’établir un contrat de licence pour utiliser sa technologie de xérographie inventée en 1938. Les négociations aboutissent finalement en 1962 à la création d’une coentreprise Fuji Xerox, formée à parts égales (ratio d’équité 50/50). Mais la distribution des photocopieurs américains dans l’archipel est vite freinée par l’inopérabilité des machines par les cadres nippons : machines trop hautes, bacs inadaptés aux formats papier japonais… Xerox cède progressivement de l’autonomie à son partenaire nippon et le droit d’innover, afin de mieux répondre aux besoins spécifiques du marché asiatique. Plus d’un demi-siècle plus tard, le rapport de forces s’est inversé et le groupe japonais, Fujifilm, a annoncé en début d’année prendre contrôle de son ancienne égérie. C’est dans ce contexte très particulier que les élèves du Mastère Spécialisé® Management de Projets Technologiques ont eu le privilège de visiter le centre R&D Square de Fuji Xerox à Yokohama et d’échanger autour des enjeux stratégiques du groupe, de l’innovation, et des différences socio-culturelles et professionnelles entre la France et le Japon.

L’innovation au cœur des solutions de Fuji Xerox
Fuji Xerox

Scan Translation Technology (Source: Fuji Xerox)

L’effritement continu du marché mondial des photocopieurs, a poussé les entreprises de solutions documentaires à diversifier leurs activités. En effet, Fuji Xerox a fait le choix de développer son expertise vers des solutions de services aux entreprises en proposant l’Easy Translator Service ou encore l’Audio Guide Service via smartphone à destination des touristes. L’Easy Translator Service est une suite complète de services de traduction sur le cloud. Elle offre la possibilité de traduire des documents dans plus de 40 langues en quelques secondes depuis une multifonction, un téléphone ou un PC.

Les élèves du Mastère Spécialisé® Management de Projets Technologiques ont pu tester cette fonctionnalité sur une imprimante Xerox VersaLink C400 et la qualité de la traduction obtenue fut constatée par les différentes nationalités de la classe. Fuji Xerox a pour cœur de faciliter et de mettre en avant une communication de qualité en toutes circonstances. Son centre R&D travaille ainsi sur de nouvelles générations d’imprimantes 3D, de nouvelles méthodes de travail pour stimuler la créativité avec des espaces de travail en OpenLab, ou encore sur des logiciels de visioconférences permettant à l’utilisateur final de rechercher facilement des scènes particulières à partir d’un grand nombre de vidéos de conférences, à la manière d’un glossaire.

Une visite riche en échange
Fuji Xerox

Les élèves du MPT testant la fonction Easy Translator Service

La visite s’est ensuite poursuivie sur une présentation de Madame Mishima, responsable des Affaires économiques de Yokohama, sur les opportunités professionnelles que représente la ville de Yokohama, deuxième plus grande ville du Japon derrière l’agglomération de Tokyo. La session de présentations s’est achevée par deux présentations des étudiants, l’occasion d’échanger sur la vie professionnelle en France et sur la singularité du système éducatif français entre parcours universitaire et formation Grandes Ecoles, difficilement comparable à l’étranger.

La rencontre entre les élèves du Mastère Spécialisé® Management de Projets Technologiques et les employés de Fuji Xerox a été l’occasion de créer une dynamique de partage interculturel. Grâce à des sessions de tables rondes, chaque participant a pu échanger librement ses opinions sur des sujets de sociétés français et japonais.

Rédacteurs : Alexandre RIGNAULT et Hélène ZHENG, étudiants du Mastère Spécialisé® Management de Projets Technologiques, promo 2017