Huit géants d’Internet ensemble pour limiter les pratiques de surveillance en ligne

Le fait est rare. Mais Aol, Facebook, Google, LinkedIn, Microsoft, Twitter et Yahoo viennent d’adresser une lettre ouverte, ensemble, aux gouvernements du monde entier, pour leur demander de se pencher sur leurs pratiques et législations relatives à la surveillance des personnes en ligne, ainsi qu’à l’accès aux informations personnelles. Reconnaissant le besoin de protéger la sécurité des personnes, ils estiment que « les lois et pratiques actuelles ont besoin d’être réformées ».

Cinq principes pour encadrer la surveillance …

Publié par LeMAgIT le 10 décembre 2013, Valéry Marchive.